samedi 19 novembre 2011

Paroles de linguistes : André JOLY


Pourquoi je suis devenu linguiste et… béarniste.
Souvenirs d’un exilé de l’intérieur
André Joly, professeur émérite de linguistique à l‘université de Paris-Sorbonne (Paris IV), auteur d’un dictionnaire de linguistique, de nombreux articles et ouvrages en linguistique générale, française et anglaise, sur l’histoire de la linguistique, ainsi que de plusieurs études sur le béarnais et le gascon.
Ça a commencé comme ça. Ma mère, née Subervielle dans une famille paysanne de l’Entre-deux-gaves, avait poussé son exil vers le nord plus loin que ses nombreuses sœurs qui, elles, n’avaient pas dépassé Bordeaux. Elle était allée jusqu’à Paris, le Paris des « années folles », où elle avait rencontré mon père, un vrai Parisien qui parlait avec l’accent d’Arletty*, née comme lui à Courbevoie. Un accent avec des r très grasseyés, qui paraissait si étrange aux Béarnais et les faisait rire. Dans les années trente, nous descendions en Béarn tous les étés. Dès l’âge de deux ans, j’y restais trois et quatre mois, parfois davantage. Je m’imbibais de béarnais.
_____________________
*"Est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ?!" : 
http://youtu.be/6DKI0EP-RMA
(Lire la suite en cliquant sur le lien suivant : http://biarn-toustem.blogspot.com/p/paroles-de-linguistes-andre-joly.html ou sur l'onglet  "Paroles de linguistes : André JOLY")


1 commentaire:

  1. Testimoniatge esmavent e interessant. Bravo e mercés, André JOLY !
    Bravo tanben a "Biarn toustém" : que hètz un sit agradiu e vivent !
    Que l'èi botat en "sendicacion" sus Gasconha.com (rubrica "Nouveautés sur le web" en prumèra paja).

    RépondreSupprimer