vendredi 2 juin 2017

BORCE - VALLÉE D'ASPE - BÉARN - PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

BORCE ena balée d'ASPE...
L'espitau sus lou Camî de
Sén-Jàquẹs de Coumpostèle
Era glèyse Sén-Miquèu
Ûe beroye pèyre grabade au dessus d’ûe porte ;
qui poudera léyẹ-y ço d’escribut ?
Era respounse per Johnny de Baretoos, proufessou d'istòri à Pau :
«Ihesus Ave Maria, puis suit la dédicace à MS (Monsenhor) Bernat de Salafrancqua.
Ce Bernard de Sallefranque aurait été notaire sous Jeanne d'Albret, mais aussi Abbé de Borce et Sous-fermier de la Notarie du Vic-Dessus d'Aspe.»

Les précisions de Yausèp d'Augéu :

«JHS est la contraction de "Jésus Homme Sauveur", Comme MS de "MonSenhor".
Il y a une autre contraction sur le prénom, l’accent au dessus du b remplace l’r manquant à Bernat, ainsi que pour "de Salafrancqua", où il manque le e. À part ces détails,  je suis d’accord avec la réponse. Bravo !»
Yausèp

 Les précisions de LLB :

«À la différence de Yausèp d'Augéu, je persiste à lire JHS en latin : IESUS HOMINUM SALVATOR, c-a-d.  “Jésus sauveur des Hommes”
D’abord, c’est la formule consacrée, plus correcte théologiquement que “Homme Sauveur”. Ensuite le reste du texte est en béarnais, et les notaires à cette époque-là écrivaient en béarnais, pas en français.
Il faut attendre le XVIIe siècle pour trouver chez nous des registres en langue française.»
LLB
______________
Eras fotos y eths coumentàris que soun de Françoès de Ledeuix

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire