mercredi 18 février 2015

Le Béarn et son histoire par Louis Laborde-Balen

LE BÉARN ET SON HISTOIRE

Les Béarnais et leur langue ont mille ans d’histoire. Le Béarn, sans frontières naturelles sauf un bout de Pyrénées, est le fruit de cette histoire. Géographiquement il s’inscrit dans le bassin de l’Adour, fleuve qui naît près du Pic du Midi de Bigorre et se jette dans l’Atlantique à Bayonne. Une double influence pyrénéenne et maritime y crée un climat doux et humide avec fréquence, même en hiver d’un vent du sud chaud, « fœhn » favorable à la culture du maïs et à la maturation du jambon de Bayonne. Du point de vue humain, le Béarn s’inscrit dans la Gascogne au sens large, vaste province qui déborde un peu au-delà de l’Adour vers la rive gauche de la Garonne. C’est une région où les hommes, avant guerre portaient le béret , où les cultures se faisaient à l’aide d’attelages de bœufs, où l’on cuisine à la graisse de porc ou de canard gras, où le rugby est le sport principal, l’éloquence une vertu appréciée, et la tolérance une prudence naturelle. Nous retrouverons cette région sous divers aspects au fil des siècles : Novempopulanie des Romains, Archevêché d’Auch depuis le Moyen âge, Généralité de Gascogne au temps des grands intendants, Cour d’Appel de Pau aujourd’hui encore.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire